Fonds Léon fredericq : De la recherche À la vie

Son histoire

 

Originaire de Gand, né en 1851, Léon Fredericq était un médecin et physiologiste liégeois. Il fut un chercheur prolifique. Les études réalisées dans sa jeunesse, de disciplines aussi variées que la physiologie, la biologie, la médecine, mais aussi la physique et la chimie, lui donnèrent une somme de connaissances énorme qu’il intégra dans ses travaux.

 

Il put mettre toutes ces immenses connaissances au service de son ingéniosité, ce qui lui permit de mettre au point un grand nombre de procédés nouveaux et mener des recherches dans divers domaines comme bien entendu, la médecine et la physiologie humaine, mais aussi la physiologie comparée des animaux inférieurs et spécialement des animaux marins.

 

Il fut appelé à l’Université de Liège en 1879 par Théodore Schwann , à qui il succédera en reprenant la chaire de Physiologie, et fonda l’Institut de Physiologie à Liège en 1887. Considéré comme un pionnier dans le domaine de la physiologie, discipline alors en plein développement, on lui doit de nombreuses découvertes, notamment en ce qui concerne la respiration, la pression et la circulation sanguine, ou encore l’invention de l’oxygénographe. En physiologie marine, il découvrit, entre autres, l’hémocyanine et l’autotomie. Léon Fredericq était également un amoureux de la région des Haute Fagnes, pour lesquelles, il fut à l’origine de la première station de recherche du Mont-Rigi. Il était aussi, à ses heures, un aquarelliste réputé

 

Plus d'infos sur Léon Fredericq?

http://sv02a.lib.ulg.ac.be/Fredericq.php

http://www2.academieroyale.be/academie/documents/FREDERICQLeonARB_193738069.pdf