Fonds Léon fredericq : De la recherche À la vie

ILS NOUS SOUTIENNENT / MCKINSEY

Cabinet de conseil destiné aux entreprises, organismes publics, gouvernements et institutions à but non lucratif dans 60 pays à travers le monde depuis plus de 80 ans, McKinsey a pour objectif principal de les accompagner dans leur cheminement relatif aux questions cruciales auxquelles ils sont confrontés dans le but de contribuer à une amélioration continue de leur fonctionnement.

Dans le cadre de ses efforts de recherches en matière d'enseignement, McKinsey a mené plusieurs études sur les systèmes scolaires à travers le monde, notamment « Les clés du succès des meilleurs systèmes scolaires » et « Comment améliorer les systèmes d’enseignement ? ». Ces recherches visent à identifier, grâce à des analyses comparatives internationales, certains traits récurrents qui permettent d’expliquer la performance des systèmes scolaires. Depuis 2007, McKinsey est actif dans le domaine de l’enseignement en Fédération Wallonie-Bruxelles, notamment au travers de l’assistance au déploiement des pratiques collaboratives entre enseignants au sein des écoles, l’optimisation de la gestion des frais de fonctionnement des établissements scolaires, la sensibilisation aux enjeux liés au leadership pédagogique des directions d’écoles au travers de la Fondation Roi Baudouin, un soutien au rapprochement entre les mondes du travail  et de l’enseignem ent au sein de la « Fondation pour l’Enseignement », le lancement du projet "Teach for Belgium" et enfin, le soutien à la démarche du gouvernement de la Fédération Wallonie Bruxelles concernant le "Pacte pour un enseignement d'excellence".

Depuis plusieurs années, McKinsey soutient le Fonds Léon Fredericq dans le cadre de l'octroi de ses bourses et prix annuels. Une inquiétude, une certitude, un espoir... Entretien express avec Monsieur Etienne DENOEL, Senior Partner chez McKinsey Belgium et Luxembourg.

Vos certitudes

Comme beaucoup d’autres, nous sommes convaincus qu’un enseignement de qualité et équitable est critique pour assurer la prospérité au bénéfice de tous. Un enseignement de qualité et équitable constitue un levier important pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion, ainsi qu’une condition essentielle à un enrichissement social, culturel et économique durable. Plus touchées par le chômage, les personnes faiblement instruites disposent de revenus en moyenne plus faibles, composent la majorité des personnes sans emplois, et sont surreprésentées au sein de la population carcérale. Elles vivent moins longtemps en bonne santé et participent moins à la vie citoyenne. Un enseignement de qualité au bénéfice de tous est donc indispensable pour bâtir une société plus juste ainsi qu’un monde en paix.

Vos préoccupations

Aujourd’hui, en Fédération Wallonie Bruxelles, le niveau de performance de l’enseignement obligatoire est hétérogène mais globalement insatisfaisant : notre système scolaire est particulièrement inéquitable, les taux de décrochage scolaire sont élevés et nos résultats globaux sont inférieurs à la moyenne des autres pays environnants et ce, en dépit de dépenses publiques par élève plutôt supérieures à la moyenne (selon les chiffres de l’OCDE). En Wallonie, un enfant sur quatre vit sous le seuil de pauvreté (quatre enfants sur dix en Région de Bruxelles Capitale). Beaucoup de ces enfants sont d’origines étrangères et ne parlent pas le français à la maison. La capacité disponible au sein des infrastructures scolaires existantes sont sous pression, en particulier en Région de Bruxelles-Capitale. Les défis sont donc immenses.

Vos espoirs

Malgré un niveau de qualité globalement insatisfaisant, les résultats de plus de 50% des écoles en Fédération Wallonie Bruxelles sont à des niveaux “Bon”, “Très Bon” ou même “Excellent” (Etudes PISA de l'OCDE). La dispersion des résultats des écoles en Fédération Wallonie-Bruxelles pour un Indice Socio-Economique donné est très élevée: plusieurs écoles font beaucoup mieux que d’autres avec des publics pourtant similaires. Ces écoles appliquent déjà les bonnes pratiques observées en Fédération Wallonie-Bruxelles et à travers le monde. En fin de compte, les résultats d’un système scolaire sont très liés à la somme des succès obtenus collectivement par les enseignants, dans leur salle de classe, en collaboration avec leurs collègues au sein de leur école et des autres écoles proches. Chaque jour en Fédération Wallonie Bruxelles, des dizainesd'équipes pédagogiques relèvent ce défi avec succès

Depuis plusieurs années, un des objectifs de McKinsey en Belgique a été de convaincre les décideurs en Fédération Wallonie Bruxelles d’initier ensemble avec les acteurs de terrain une démarche de fond qui, sur base d’expériences réussies à l’étranger et en Fédération Wallonie Bruxelles, pourrait apporter des améliorations sensibles sur les multiples dimensions d'efficacité, équité et efficience . Ce changement permettrait à la Wallonie et Bruxelles de se préparer au mieux pour assurer leur prospérité au bénéfice de tous, dans un monde qui se globalise et dans lequel la qualité du système d’enseignement devient un atout ou un handicap majeur. Nous espérons que le «Pacte pour un enseignement d’excellence», qui se prépare intensément depuis 2 ans en Fédération Wallonie Bruxelles, constituera un cadre structurant pour la politique de l’enseignement et sera mis en oeuvre au cours des prochaines années. L’horizon visé est de 10 à 15 ans, et non celui des prochaines échéances électorales.